Depuis le 12 avril 2018, le gouvernement comorien dirigé par le président Azali Assoumani, ne cesse de transgresser la loi fondamentale et les textes qui régissent les institutions de l'Etat comorien.

Source :

http://feedproxy.google.com/~r/habarizacomores/~3/hIcNpQeizUU/letat-cest-moi.html

Pin It