Le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) a rendu public ce lundi 8 octobre, le résultat de sa première étude sur les conséquences d’un réchauffement de 1,5 °C des températures mondiales. Cette limite que 197 Etats s’étaient engagés à respecter fin 2015, lors de la COP 21 « aura tout de même de graves conséquences sur la planète », a prévenu le GIEC. l’Afrique prendrait un grand coup. Commandé au Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat [...]

Source :

http://news.abangui.com/h/64883.html

Pin It