Par Chrysostome (Chris) Harahagazwe L’ambassadeur de France à Bujumbura n’a eu que ce qu’il mérite dans cette histoire rocambolesque de baudets et autres équidés.

Source :

http://www.iwacu-burundi.org/opinion-soulager-la-peine-de-la-paysanne-burundaise-par-les-anes-est-une-insulte-supreme/

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir