Disparu il y a dix ans, le poète martiniquais Aimé Césaire était, avec ses compères Senghor et Damas, le principal chantre de la négritude.

Lire l'article original sur :

http://news.acotonou.com/h/108240.html

Pin It