Bujumbura, Burundi (PANA) - Des marches-manifestations encadrées par l’administration ont été organisées, samedi à Bujumbura, la capitale burundaise, et à l’intérieur du pays pour décrier un récent rapport de trois experts des Nations Unies ayant conclu sur la persistance, depuis la crise électorale de 2015, des «violations graves» des droits de l’homme dont certaines sont «constitutives de crimes contre l’humanité», sur la base de «plus de 900 entretiens avec des victimes, des témoins et d’autres sources».

Source :

http://www.panapress.com/pana-2-lang1-POL-index.html

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir