«Ils ont empalé la tête sur un bout de bois, ils l’ont grillée sur le feu d’une voiture qu’ils venaient juste d’incendier et ils l’ont abandonnée là, sur le marché…».

Source :

http://maliactu.net/au-mozambique-les-villageois-racontent-la-terreur-islamiste/

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir