Il dit ne pas comprendre la démarche de la Hindu Common Front Force. Et Georges Ah Yan n’a pas hésité à le faire savoir à la dizaine de membres du front commun qui a manifesté, ce vendredi 13 octobre, devant les locaux de La Sentinelle et du Mauricien, à Port-Louis.

Source :

http://www.lexpress.mu/node/318379

Pin It
  data-matched-content-ui-type="image_card_stacked" data-matched-content-rows-num=3 data-matched-content-columns-num=3