Et pourtant le projet était brillantissime de trouver dans l’enseignement privé supérieur, un palliatif au problème lancinant de l’orientation des bacheliers sénégalais de plus en plus nombreux. Mieux la vocation professionnalisante de cet enseignement privé supérieur avait fait de notre pays une destination attractive pour nos voisins de la sous-région à fortiori nos jeunes compatriotes.

Source :

https://www.lejecos.com/Dette-de-l-Etat-vis-a-vis-des-EPES-Un-acte-manque_a12674.html

Pin It