Le médiatique écrivain entend donner à son oeuvre une dimension d'engagement. Dans son dernier roman, Les cigognes sont immortelles, il revient sur l'assassinat de Marien Ngouabi, en 1977.

Lire l'article original sur :

https://www.jeuneafrique.com/mag/626238/culture/alain-mabanckou-il-nexiste-pas-de-voie-interdite-en-litterature/?utm_source=jeuneafrique&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=flux-rss-jeune-afrique-15-05-2018

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir