L'activité des réseaux égyptiens de trafic de livres augmente. Des romans, comme ceux de l'auteure Leïla Slimani, sont parfois vendus à 10 dirhams, soit à peine un euro.

Lire l'article original sur :

http://www.jeuneafrique.com/589461/societe/livres-marocains-pirates-des-romans-de-leila-slimani-a-10-ou-15-dirhams/?utm_source=jeuneafrique&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=flux-rss-jeune-afrique-15-05-2018

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir