Chaque année, l'auteur kényan Ngugi wa Thiong'o est snobé par les jurés du prix Nobel de littérature. Pourtant, son oeuvre est l'une des plus importantes d'Afrique, rédigée de surcroît dans une langue africaine, le gikuyu.

Lire l'article original sur :

http://www.jeuneafrique.com/mag/526897/culture/ngugi-wa-thiongo-la-culture-est-une-arene-de-combat/

Pin It