De mon vivant, je n’ai jamais eu la chance de lire une littérature comorienne vive et si ardente, si chaude et bouillante comme cela pourrait être le cas avec le texte ci-dessous lié.

Source :

http://feedproxy.google.com/~r/habarizacomores/~3/yrm-sOkKR7A/le-temoignage-du-prisonnier-x-une.html

Pin It

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir