Un permis d’opération passé de Rs 3 500 à Rs 50 000 annuellement en sus d’une augmentation de la licence pour vendre de l’alcool s’élevant désormais à Rs 4 000 annuellement, en sus des frais de location du bâtiment et d’organisation des soirées, les coûts d’entreprise des boîtes de nuit mauriciennes dûment enregistrées sont onéreux.

Source :

http://www.lemauricien.com/article/boites-nuit-illegales-mise-en-demeure-des-night-clubs-contre-la-tourism-authority-et-cp

Pin It
  data-matched-content-ui-type="image_card_stacked"