Nairobi, Kenya (PANA) - Amnesty International (AI) souhaite que les Nations Unies réagissent fermement face aux nouvelles preuves dans l'affaire des casques bleus accusés d'avoir drogué et violé une jeune femme en République Centrafricaine.

Source :

http://www.panapress.com/pana-2-lang1-SOC-index.html

Pin It
  data-matched-content-ui-type="image_card_stacked" data-matched-content-rows-num=3 data-matched-content-columns-num=3