La chambre d'accusation de la cour d'appel de Bamako a rejeté ce mardi la demande de liberté provisoire pour le chef de file de l'ex-junte malienne, le général Amadou Haya Sanogo, et 17 de ses codétenus, accusés d'avoir trempé dans l'assassinat de 21 militaires bérets rouges en 2012.

Source :

https://www.journalducameroun.com/mali-liberte-provisoire-refusee-au-general-sanogo-et-ses-codetenus/

Pin It
  data-matched-content-ui-type="image_card_stacked"