Les sommes collectées en Afrique ont augmenté de 9,5 % pour atteindre les 67 millions d’euros en 2016, mais les droits des créateurs doivent être renforcés pour libérer tout le potentiel de cetterégion.

 

Paris, France, le 11 septembre 2017 – Créateurs et sociétés d’auteurs représentant pas moins de 22 nationalités se réunissent autour d’une cause commune – renforcer les droits des créateurs – lors de la conférence « Scénaristes, auteurs et créateurs de musique africains d’ici et d’ailleurs » qui se tiendra du 13 au 15 septembre à Alger, la capitale de l’Algérie.
L’évènement est organisé par la société algérienne ONDA et la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (CISAC) en partenariat avec les autorités algériennes. Avec le concours du Conseil International des Créateurs de Musique (CIAM), de Writers & Directors Worldwide (W&DW) et de la Pan African Composers’ & Songwriters’ Alliance (PACSA), il ouvre une nouvelle ère pour le développement des
secteurs créatifs et culturels en Afrique.
Le Ministre algérien de la Culture, Azzedine Mihoubi, et le Directeur Général de l’ONDA, Sami Bencheikh El Hocine, accueilleront une centaine de créateurs et d’invités venus d’Afrique et d’Europe et représentant l’ensemble des secteurs audiovisuel et musical. Les représentants des organisations de gestion collective africaines et des autres régions seront également présents, de même que ceux de la Ligue arabe, de l’Organisation Régionale Africaine de la Propriété Intellectuelle (ARIPO), de la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI) et de l’Organisation Africaine de la Propriété intellectuelle (OAPI).
Les industries culturelles africaines ont un immense potentiel de croissance mais les créateurs de la région ont du mal à obtenir une rémunération équitable pour leur travail. Selon le Rapport sur les collectes mondiales 2017 à paraître prochainement, le total des droits collectés en Afrique a augmenté de 9,5 % pour atteindre les 67 millions d’euros en 2016, soit 0,7 % des collectes mondiales. L’Afrique du Sud et l’Algérie affichent les meilleurs résultats dans tous les répertoires, avec une collecte de droits qui s’élevait à 23 millions d’euros de droits collectés en 2016 en Algérie.
Les créateurs et différentes organisations présentes s’engageront à renforcer leur coopération autour de plusieurs campagnes clés en vue d’améliorer les collectes et la protection des droits. Notamment en réclamant le renforcement des droits des scénaristes et réalisateurs, la collecte des redevances de copie privée et une meilleure protection des œuvres musicales et audiovisuelles sur le marché numérique.
Le Directeur Général de la CISAC Gadi Oron a déclaré : « Cette semaine à Alger, les organisations venues de toute l’Afrique et du monde arabe uniront pour la première fois leurs forces à celles de leurs partenaires du  monde entier pour se battre pour les droits des créateurs. C’est un moment de collaboration unique dans le cadre de nos campagnes internationales pour obtenir une rémunération équitable, étendre l’impact des industries culturelles et libérer tout leur potentiel en termes de création d’emplois et de croissance
économique. »


Pour en savoir plus sur Writers & Directors Worldwide (W&DW) :
http://www.writersanddirectorsworldwide.org
Pour en savoir plus sur le Conseil International des Créateurs de Musique (CIAM) :
http://www.ciamcreators.org
Pour en savoir plus sur la Pan African Composers’ & Songwriters’ Alliance (PACSA) :
http://www.pacsa.org

À propos de la CISAC
La CISAC – la Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs – est le premier réseau mondial des sociétés d’auteurs (également appelées « organisations de gestion collective » ou « OGC »).
Avec 239 membres dans 121 pays, la CISAC représente plus de quatre millions de créateurs de toutes les régions du monde et de tous les répertoires artistiques : musique, audiovisuel, spectacle vivant, littérature et arts visuels. La CISAC est présidée par le pionnier de la musique électronique Jean-Michel Jarre et par quatre vice-présidents : la chanteuse béninoise Angélique Kidjo, le réalisateur argentin Marcelo Piñeyro, l'artiste visuel espagnol Miquel Barceló et le réalisateur, scénariste et producteur chinois Jia Zhang-ke.
La CISAC protège les droits et représente les intérêts des créateurs du monde entier. Fondée en 1926, la CISAC est une organisation non gouvernementale à but non lucratif qui a son siège en France et des bureaux régionaux en Afrique (Burkina Faso), en Amérique du Sud (Chili), en Asie-Pacifique (Chine) et en Europe (Hongrie).

www.cisac.org | Twitter : @CISACNews | Facebook : CISACWorldwide.


Contact Presse
Pour plus d'information, merci de contacter :
Guylaine Moreau – Communication (CISAC) – à Alger
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | Portable : +33 (0) 6 62 13 09 16
Adrian Strain – Directeur de la Communication (CISAC)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | +44 7775 998 294

Pin It