Ils auront passé un peu moins d’un mois en prison. Et ce jeudi 12 octobre, ils ont recouvré la liberté conditionnelle. Eux, ce sont les quatre suspects arrêtés suivant l’agression des membres de l’unité Marcos (Marine Commando), en septembre, par un groupe de 25 personnes.

Source :

http://www.lexpress.mu/node/318306

Pin It
  data-matched-content-ui-type="image_card_stacked" data-matched-content-rows-num=3 data-matched-content-columns-num=3