«Pour permettre aux accusés de bénéficier d’un procès équitable, la cour se voit dans l’obligation de convoquer un inspecteur de la commission anti-corruption.» La magistrate Wendy Rangan, siégeant en cour intermédiaire, s’est penchée en faveur de la défense dans l’affaire Boskalis ce jeudi 11 octobre.

Source :

http://www.lexpress.mu/node/340859

Pin It

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir