Trois jours seulement après son ouverture, le centre de désintoxication Nénuphar, sis à l’hôpital de Montagne-Longue, connaît déjà ses premiers couacs. En effet, un des quatre jeunes admis depuis vendredi s’est enfui lundi après-midi.

Source :

http://www.lexpress.mu/node/340836

Pin It

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir