Sa «déportation» a été avortée. Arnaud Poulay n’aura, en effet, pas à quitter Agalega. Il a reçu une lettre en ce sens de l’Outer Islands Development Corporation (OIDC) ce vendredi matin, 14 septembre.

Source :

http://www.lexpress.mu/node/339164

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir