Les problèmes d’approvisionnement auxquels sont confrontées les usines de transformation de Maurice et des Seychelles sont loin d’être terminés. Patrice Robert recadre le débat. Si on s’en tient à la posture affichée par l’Union européenne par le biais de son ambassadrice à Maurice, Marjaana Sall, la question d’approvisionnement ne relève pas de ses responsabilités.

Source :

http://www.lexpress.mu/node/335108

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir