Il ne compte pas rester les bras croisés. Après avoir essuyé un revers dans un jugement rendu le 29 juin, Georges Ah Yan, du mouvement Aret Kokin Nou Laplaz (AKNL), souhaite maintenant avoir recours au conseil privé.

Source :

http://www.lexpress.mu/node/335094

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir