Le bras de fer entre l’Integrity Reporting Services Agency (IRSA) et l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam se poursuit devant la Cour suprême. Cela, dans le cadre de la saisie des Rs 220 millions retrouvées dans les coffres forts de Navin Ramgoolam en février 2015.

Source :

http://www.lexpress.mu/node/329833

Pin It