Après le soulagement, des interrogations. Le temps qu’il a fallu au GIPM pour retrouver la Lituanienne qui s’était égarée aux Gorges, le vendredi 9 février, fait sourciller. D’autant plus que la touriste avait un téléphone sur elle.

Source :

http://www.lexpress.mu/node/326468

Pin It