Séguéla – L’Aïd el-fitr, la célébration de la fin du mois de jeûne musulman, n’a pas eu lieu ce jeudi chez les populations autochtones de Séguéla dont des membres des trois grandes familles qui disposent du pouvoir religieux, à savoir les Binaté, les Timité et les Bakayoko, ont expliqué cet état de fait par diverses raisons, a relevé l’AIP qui est allée à leur rencontre.

Source :

https://news.abidjan.net/h/639516.html

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir