Des militants de la cause antiesclavagiste vont à nouveau intégrer le Parlement en Mauritanie, où la question de l'esclavage et de ses "séquelles" divise toujours la société, malgré les efforts que les autorités affirment déployer pour y remédier.Alors qu'un second tour est prévu samedi, le président de l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), Biram Ould Dah Ould Abeid, a décroché un siège à l'Assemblée nationale lors du premier tour le 1er septembre, bien qu'il soit en prison depuis plus d'un mois.Ce pourfendeur du régime du président Mohamed Ould Abdel Aziz n'est ni le premier, ni le seul élu à être membre de la communauté "haratine", les descendants d'esclaves noirs.

Source :

https://information.tv5monde.com/afrique/malgre-les-lois-et-les-condamnations-la-mauritanie-peine-tourner-la-page-de-l-esclavage

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir