La plateforme de rendez-vous médicaux en ligne Doctolib a annoncé jeudi avoir racheté son principal concurrent MonDocteur, s'imposant comme un champion dans un créneau en pleine croissance.Le nouvel ensemble sera présent chez 55.000 praticiens, soit environ 10% des 550.000 professionnels français du secteur médical que Doctolib considère comme son marché potentiel.Doctolib (450 salariés) et MonDocteur (150 salariés) étaient nés tous les deux en 2013, mais le premier avait pris l'ascendant, avec 45.000 praticiens aujourd'hui dans sa liste, contre 10.000 à MonDocteur.Avec 20 millions de visites de patients par mois, le nouvel ensemble revendique désormais d'être la première plateforme de rendez-vous en ligne au monde en nombre, devant le groupe américain ZocDoc ou le groupe indien Practo, et très loin devant ses autres rivaux français, comme Pages Jaunes, Keldoc, ou RDVmédicaux (Vivendi).Doctolib et MonDocteur ambitionnent de "bâtir une société de plusieurs milliers de personnes unies autour de valeurs humanistes", a déclaré dans un communiqué Stanislas Niox-Chateau, président et cofondateur de Doctolib.La marque MonDocteur subsistera dans un premier temps, mais "l'objectif est d'avoir un service unique plus complet sous la marque Doctolib", a affirmé à l'AFP Julien Méraud, le directeur de la stratégie de l'entreprise.Doctolib espère conserver l'ensemble des effectifs de MonDocteur après la fusion, pour satisfaire un marché en croissance accélérée.Doctolib revendique 2.500 praticiens supplémentaires par mois, soit une croissance mensuelle de plus de 5%.La société a par ailleurs commencé à s'internationaliser en prenant pied sur le marché allemand, où elle revendique 2.000 praticiens aujourd'hui et une croissance mensuelle de 10%.Doctolib prévoit d'employer 1.000 salariés d'ici à 2020, dont environ 250 ingénieurs dans ses centres de recherche et développement à Paris et Berlin.

Source :

https://information.tv5monde.com/info/doctolib-s-impose-comme-le-champion-du-rendez-vous-medical-en-ligne-249308

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir