Le leader populiste néerlandais Geert Wilders, allié de Marine Le Pen et connu pour ses positions anti-islam comparaît à nouveau devant la justice jeudi lors de son procès en appel pour discrimination et incitation à la haine.Le député d'extrême-droite avait été reconnu coupable de discrimination en 2016 pour avoir promis, lors d'un rassemblement électoral en 2014, "moins de Marocains" aux Pays-Bas.Après trois semaines d'audience, le leader du Parti pour la liberté avait toutefois été relaxé d'incitation à la haine et n'avait écopé d'aucune peine.Homme fort de l'opposition au gouvernement libéral de Mark Rutte, celui qui se considère en croisade contre "l'islamisation" de son pays avait demandé à ses militants lors d'un rassemblement électoral s'ils voulaient "plus ou moins de Marocains dans (leur) ville et aux Pays-Bas".Face à une foule scandant "Moins! Moins! Moins!", il avait répondu dans un sourire: "nous allons nous en charger".

Source :

https://information.tv5monde.com/info/pays-bas-le-depute-d-extreme-droite-wilders-de-retour-devant-les-juges-237760

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir