L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) tenait lundi une réunion d'urgence sur la Syrie, au coeur de crispations internationales après une attaque présumée aux "gaz toxiques" qui fait l'objet d'une enquête d'experts internationaux dépêchés dans le pays.L'attaque chimique présumée du 7 avril dans la ville, alors rebelle, de Douma continue de mobiliser les grandes puissances, Etats-Unis et Russie en tête, et la tension ne faiblit pas après les frappes occidentales de représailles menées samedi contre des sites militaires du régime de Bachar al-Assad.Ces raids d'une ampleur inédite, menés par Washington, Paris et Londres, sont intervenus malgré la présence en Syrie d'enquêteurs de l'OIAC, qui ont débuté dimanche leur mission dans le plus grand secret.Ces experts, qui ont pour mandat d'enquêter sur l'utilisation éventuelle d'armes chimiques mais pas d'en identifier les auteurs, semblent ne pas encore avoir visité Douma, où l'attaque présumée a fait des dizaines de morts selon des secouristes.Moscou, grand allié du régime, s'est engagé à "ne pas s'ingérer" dans le travail de la mission, officiellement invitée par les autorités de Damas qui nient toute responsabilité dans le drame de Douma.Après les raids occidentaux, le ballet diplomatique a repris sur le dossier syrien, pays en proie depuis 2011 à une guerre dévastatrice qui a fait plus de 350.000 morts.Une réunion d'urgence du conseil exécutif de l'OIAC a lieu au siège de l'organisation à La Haye, capitale des Pays-Bas.

Source :

https://information.tv5monde.com/info/attaque-chimique-presumee-mission-mobilisee-en-syrie-reunion-la-haye-231960

Pin It