Il y a deux ans, le géant britannique évoquait la cession de la plupart de ses actifs dans la nation Arc-en-Ciel. La remontée des cours rend ces opérations délicates moins urgentes.

Source :

https://www.jeuneafrique.com/mag/640582/economie/mines-anglo-american-prend-son-temps-pour-quitter-lafrique-du-sud/?utm_source=jeuneafrique&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=flux-rss-jeune-afrique-15-05-2018

Pin It