La longue marche « bordélique » des bidasses français du Cap-Vert remonte à l’époque coloniale lorsque Saint-Louis était la capitale de l’Afrique occidentale française (Aof). Profitant des « quartiers libres », la plupart des soldats de l’ancienne puissance coloniale semaient la pagaille et le bordel à Ndar mais aussi dans le centre-ville de Dakar infestés […]

Source :

https://www.walf-groupe.com/grande-pagaille-tricolore/

Pin It