Abdoulaye Hissène, leader du FPRC, une fraction de l’ex-coalition Séléka en Centrafrique vivant actuellement entre Ndele et Bria est poursuivi pour cinq chefs d’accusation notamment association de malfaiteurs, atteinte à la sureté intérieure de l’Etat, détention illégale d’armes de guerre, destruction d’édifices publics et rébellion.Parmi les seize éléments, quinze ont comparu ce 14 février devant la Cour criminelle qui s’est ouverte depuis 11heures en l’absence de leur chef Abdoulaye Hissène.

Source :

http://news.abangui.com/h/61809.html

Pin It