Inondations, violences politiques, choléra...: les événements tragiques qui endeuillent Kinshasa en ce début d'année 2018 rappellent le coût écrasant des obsèques et des cérémonies de deuil pour des familles sans grands moyens, soumises à cette forte tradition de la société congolaise.

Article complet sur :

https://www.voaafrique.com/a/mourir-a-kinshasa-ca-revient-tres-cher/4206198.html

Pin It
  data-matched-content-ui-type="image_card_stacked"